lundi 9 novembre 2020

La rupture amoureuse

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, je vais parler d'un sujet qui m'est malheureusement difficile encore d'aborder. Mais vous savez que je parle de tout ici depuis 4 ans, je me dois de parler aussi des moments douloureux. Parce que la vie c'est ça, c'est aussi des douleurs, des larmes et des moments sombres. 
Je vais vous évoquer une douleur que je n'avais jamais vécue auparavant, que vous avez sans doute vécu et vous vous retrouverez sans doute dans mes mots. Ce n'est pas un article pour faire pleurer dans les chaumières ! Bien au contraire, j'ai envie d'évoquer ce que cette douleur m'a apportée et faire le point sur mes émotions actuelles ! Si cet article ne vous intéresse pas, cessez de lire. Pour les autres, c'est l'heure d'ouvrir nos cœurs.





Les douleurs les plus violentes pour le coeur sont celles qu'on attendaient pas. L'amour, on dit que ça nous tombe dessus, quand on s'y attend pas. Je suis d'accord. Mais je pense que c'est pareil avec les douleurs.
Je suis tombée amoureuse d'un garçon qui a fini par me briser le coeur. C'est une histoire vieille comme le monde, tout le monde ou presque à déjà vécu ce genre de chose. Mais on ressent tous les émotions différemment et surtout on encaisse tous différemment les choses.

Ok. Je n'ai eu qu'un seul copain, mon premier grand amour donc. Je l'ai aimé inconditionnellement. Genre plus que tout en très peu de temps. J'ai vécue une belle relation, je pensais sincèrement que ça allait durer. Mais boom premier confinement. Et les choses se sont dégradées, les vrais caractères ont émergé, l'amour de l'un s'est arrêté sans prévenir l'autre et malheureusement des défauts qui ne sont pas acceptables. Sachez que dans chaque histoire, chacun à ses torts. Je suis tout aussi responsable de la fin de cette belle histoire. J'ai mes responsabilités. Mais elles sont partagées des deux côtés.

Et début Juillet, ce que je craignais depuis le début est arrivé. Mon copain m'a quitté. Mais ce qui est le plus douloureux, c'est la manière dont c'est arrivé. Pas d'explication, plus de nouvelles, bloquée sur les réseaux. Fin. (J'ai eu des explications à la rentrée mais rien qui puisse expliquer la violence de ce geste).

J'ai vu mon univers tout entier s'effondrer sous mes yeux. Je vous passe les détails mais j'étais un état tel que je pensais que j'allais vraiment pas survivre à ça, qu’il était impossible que je cesse de pleurer et de voir mon quotidien de nouveau rayonnant. C'est ce qu'on croit tous quand ça arrive. La douleur, le manque de la personne, les gens qui posent des questions, les souvenirs (ouais ça c'est le pire je crois). Quand on est privé de la personne qu'on aime du jour au lendemain, on ne réagit pas très bien. On pleure pendant des semaines, voire des mois (comme moi), on ne mange plus (meilleur régime, je conseille ahah), on passe son temps à ruminer tous les détails, on supprime les photos, on jette les cadeaux et on arrive plus à respirer, à sortir, à rire. C'est une grosse gifle sincèrement. Je n'avais jamais été aussi malheureuse, pendant aussi longtemps dans ma vie. Je maudissais le monde entier et moi-même la première, je ne comprenais pas ce geste, je me demandais ce que j'avais fait pour mériter ça.

Et puis les semaines passent. Heureusement je travaillais dur dans mon agence immobilière mais m'étant faite quitter sur son parking, je me remémorai en permanence ce moment. Mais ne plus voir la personne, ça aide beaucoup. J'étais super bien entourée, mes amis ont été fabuleux, ma famille aussi. J'ai commencé à aller mieux un mois après (je pleurais toujours mais je mangeais mieux et je rirais un peu plus). 
Et puis Septembre. La rentrée, le voir tous les jours. J'ai rechuté, je mangeais plus de nouveau, j'angoissais énormément, je faisais cauchemars sur cauchemars, je tremblais et pleurais en CM, je faisais carrément des crises d’angoisse à l’idée de le voir ou de l’entendre. La douleur était telle que je me sentais très mal en cours, au point où j'ai pris la décision de ne plus y aller pendant quelques semaines. Je me suis isolée de tous (nos amis en commun ne savaient pas comment faire et surtout il était avec eux en permanence), je voulais souffrir seule dans mon coin. J'ai décidé de voir une psy pour m'aider, il fallait que j'avance et je n'y arrivais pas seule. J'en ai aucunement honte, ça fait énormément de bien. 

Aujourd'hui, nous sommes confinés pour plusieurs mois probablement. Je suis profondément soulagée comme vous l'imaginez. J'ai décidé de pardonner. J'estime que c'est un cadeau que je me fais à moi-même, j'avais besoin d'être en paix. Alors je lui ai écrit un superbe texte, auquel il ne répondra jamais, où je m'excuse pour mes erreurs, où je le pardonne et où je lui souhaite d'être heureux. Je n'attendais rien, pas de réponse rien. Je savais qu'il m'avait raillé définitivement de sa vie. Mais j'en avais besoin, pour achever de tourner la page. Je suis si fière de moi, de tout ce chemin parcouru.

Qu'est-ce que cela m'a apporté ?

La confiance en moi. Je n'avais jamais eu vraiment confiance en moi auparavant. Aujourd'hui, j'ai encore des insécurités évidemment mais j'ai pris confiance en moi et qu'est-ce que ça fait du bien. Je me sens jolie, intéressante, drôle et légitime surtout. Légitime auprès de mes amis, au sein de mes études.

L'amour de soi. Pour la première fois de ma vie, je sais que je m'aime. Quand on perd un amour aussi fort que celui que j'ai eu pour ce garçon, on pas le choix, il faut se raccrocher à quelque chose. J'ai décidé de me raccrocher à moi et de m'aimer. Enfin. Pour de vrai. Je prends soin de moi, je me protège et je m'aime. 

La maturité. J'ai toujours été une fille mature pour mon âge mais je dois dire qu'avoir eu le coeur brisé m'a fait grandir encore plus. J'ai pu évoluer brutalement, me forger une sacrée force parce qu'après ça, plus grand chose me fait peur. J'ai été mise à genoux mais je me suis relevée et j'estime que plus rien ni personne ne pourra m'empêcher de briller.

Je connais ma valeur. J'ai enfin conscience de ce que je vaut, c'est directement lié à la confiance et l'amour de soi. Je sais qui je suis, je sais que je suis une jeune femme extraordinaire, bourrée de qualités et d'amour et que je vaut la peine d'être aimée et respectée. 

Je sais ce que je veux et ce que je ne veux pas. Maintenant c'est très clair ! Je serai encore plus exigeante et je ne laisserai plus jamais quelqu'un me faire autant de mal. Je ne laisserai plus jamais un seul mensonge passer, c'est certain. Je veux un homme ambitieux, mature et adulte. Et surtout plus vieux que moi ahah ! Mais pas tout de suite, je veux apprendre à cohabiter avec la nouvelle moi et surtout exploiter toutes ces nouvelles facettes que je ne connaissais pas. Je veux être heureuse seule. Je ne veux plus de relations amoureuses avant un bon moment, au mieux pas avant la fin de mes études, donc on verra dans 5 / 6 ans (sauf si ça me tombe dessus et là je vais encore bégayer ahah).

Le développement personnel. Je commençais à peine à m'y intéresser mais désormais, je ne lis que ça ! Je pense que ça m'a beaucoup aidé dans ma guérison et justement à tirer tout le positif de cette situation si douloureuse. Je vois la vie différemment et j'ai surtout appris à me placer au centre de tout, au centre de ma vie, de mon bonheur. Je m'intéresse maintenant à la méditation, au yoga, au spiritualisme. Une nouvelle facette de moi !

Je me sens beaucoup mieux. Je suis encore triste, parfois, lorsque j'y pense, c'est certain, il me faudra encore plusieurs mois pour réparer mon coeur. Mais j'ai surtout compris que je ne cesserai jamais vraiment de l'aimer et que je ne pourrai jamais l'oublier. Et c'est pour ça que je n’arrivai pas à avancer, je m'efforçai de le faire disparaitre de ma vie. Mais il doit juste faire partie de mon passé, tout comme cette douleur qui m'a finalement beaucoup apportée.

Il faut du recul et beaucoup de force. Croyez-moi, vous y arriverez. Je sais à quel point c'est dur, à quel point ça fait mal. Mais je vous jure que la lumière va revenir. Ne désespérez pas. Prenez du temps pour vous, écoutez vos amis (merci à tout mon entourage de m'avoir donné cette force), accueillez chacune de vos émotions, pleurez autant que vous voulez mais relevez-vous, c'est vital, vraiment.

Aimez-vous, soyez heureux seul, soyez la source de votre bonheur, ne laissez personne vous briser. Je me promet que ça n'arrivera plus parce que maintenant je m'aime, j'ai confiance en moi et je me protège. Ne comptez sur personne pour faire tout ceci à votre place. Vous devez le faire vous-même.

Avec tout mon amour,


SHARE:

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Blogger templates by pipdig