lundi 3 août 2020

Revue littéraire : Ta deuxième vie commence quand tu comprends tu n'en as qu'une

Hey guys !

Me revoilà ici pour vous présenter une nouvelle revue littéraire. Je vous avoue que cette année 2020 n'a pas été très riche en lectures ... Mon année de droit a été très prenante, je n'ai pas eu beaucoup de temps à consacrer à ma passion numéro 1, à mon plus grand regret.
Mais cet été, je m'y remets !

Je vais vous parler d'un livre touchant un thème que je n'ai jamais abordé ici, le développement personnel. Je m'y intéresse depuis peu, depuis un événement particulièrement difficile de ma vie en fait. Je pense vous parler de ce thème très bientôt, car j'ai pleins de choses à vous dire.

Mais pour aujourd'hui, nous allons parler lecture !

Stay turned !




Le livre dont je vais vous parler est un livre que vous connaissez de nom ou de vue dans les librairies. Il s'agit du livre Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, de Raphaëlle Giodano. C'est un bouquin que je ne voulais pas du tout lire à la base, parce que tout le monde en parlait. Quand c'est trop connu, je vous avoue que moi ça ne m'attire pas mais alors pas du tout.
Et puis j'ai commencé un peu à étudier le développement personnel et notamment les livres qui en parlent. Et celui-ci est pas mal revenue, notamment comme étant CELUI par lequel il fallait commencer pour entrer dans l'univers du développement personnel. 

Ni une ni deux, j'ai débarqué en librairie et je me suis achetée plusieurs bouquins ! Parmi la liste, La Miracle Morning, les 4 Accords Toltèques, le Pouvoir du Moment présent ...  et celui-ci. Il s'agit donc de ma première lecture dans ce thème. 

Il se présente sous forme d'un roman, relativement court et facile d'accès.
Il retrace l'histoire de Camille, trentenaire, ayant une vie complètement banale, un mari et un fils, un boulot ennuyant et un bonheur aux abonnés absent. Une vie morne et sans intérêt, comme l'appréhende des millions de personne sur terre. Une vie routinière, une vie plate.
Puis la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Et une rencontre. Celle qui va changer toute sa vie, celle qui va l'aider à retrouver le chemin du bonheur. Il ne s'agit pas d'un amant sorti de l'ombre mais de Claude, routinologue. Alors oui, comme vous, je me suis demandée ce que c'était que ce nouveau métier encore. Et bien Claude est comme un psy spécialisé dans la routine du bonheur. 
Il va mettre Camille sur le chemin du développement personnel à travers divers outil à mettre en application dans son quotidien pour s'épanouir et retrouver goût dans ses aptitudes.




L'histoire en elle-même est simpliste : nous sommes tous Camille, nous avons tous une vie ordinaire et un jour on pète un câble. Soit un événement fait que la routine n'est plus possible, soit c'est la goutte d'eau qui fait déborder un vase bien trop plein, soit c'est une gifle monumentale qui fait prendre conscience que la route du bonheur est vitale.

On s'identifie aisément au personnage principal, on se rend compte que finalement, tous les outils proposés par Claude ne sont pas des choses auxquels nous sommes habitués. Nous n'avons jamais eu de cours de bonheur ou de bien-être à l'école. On ne nous a jamais appris que le grand amour de notre vie c'était nous-même avant tout, que la vie est précieuse, que le bonheur et l'équilibre psychologique valent tellement plus qu'une carrière professionnelle.

Ce livre nous mène sur le chemin du changement, le même que celui que Camille emprunte. Il s'agit ici d'un véritable petit manuel du comment retrouver le bonheur à travers des outils simples à mettre en place dans sa vie.

La phrase qui m'a le plus marquée et qui résonne en moi suite à un événement douloureux : 
" Je suis la seule personne responsable de ma vie et de mon bonheur". 
J'ai tendance à placer mon bonheur dans les personnes que je fréquente, mes amis et la personne que j'ai aimé ces derniers mois. GROSSE ERREUR. Car quand une de ces personnes disparaît de votre vie brutalement, vous perdez tout repère. Le bonheur ne doit jamais dépendre de quelqu'un d'autre que de vous. Cette phrase, tombée à pic, m'a fait l'effet d'une gifle. J'ai compris ma valeur et j'ai compris que j'étais maître de la barre. 

J'ai relevé tout un tas d'outils, je vous mets quelques extraits après. Comme le pouvoir de la pensée positive, écrire ses souhaits et objectifs, se complimenter chaque jour, faire du ménage autour et en soi, arrêter de nourrir ses rats, la puissance de l'apprentissage de la respiration ...

C'est une lecture bénéfique. Pas transcendante mais bénéfique. Il y des leçons à en tirer, des outils à utiliser. C'est, à mon sens, un bon démarrage dans l'univers du développement personnel. Cela ouvre l'esprit et le prépare à accueillir une nouvelle manière de pensée. Il faut, pour ça, continuer de le nourrir avec d'autres lectures et appliquer les outils.

J'ai donc beaucoup apprécié ma lecture, j'ai appris de nouvelles choses, je suis prête à ouvrir mon esprit. J'ai néanmoins été déçue de la fin qui n'est pas vraiment à la hauteur du reste. Mais cela reste un détail et non l'essence du livre.
A lire donc. Pour tout le monde, peu importe les horizons. Juste pour apprendre que le bonheur est facile d'accès avec un peu de volonté et de travail.










Et n'oubliez pas chers amis, vous êtes responsables de votre vie et de votre bonheur !

Peace, Mel.



SHARE:

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Blogger templates by pipdig