dimanche 16 septembre 2018

Pourquoi je suis bizarre.

Non, ce n'est pas une question. Il s'agit d'une affirmation. Je vais vous expliquer pourquoi je suis bizarre.



Bonjour tout le monde, aujourd'hui, j'ai envie de parler de quelque chose qui me tiens à cœur. Pas de séries ni de fringues. J'ai envie de vous parler de moi, de ma perception du monde. Enfin, plus précisément sur le fait que je ne suis pas comme tout le monde.

Depuis enfant, j'ai toujours su que j'étais différente. A cause de quelque chose que je ne maîtrisais pas. Quelque chose d'invisible. Ma personnalité.
Soyons d'accord, nous avons tous notre propre personnalité, mais la plupart d'entre-vous ont une personnalité commune à d'autres personnalités. Vous avez tous des points communs.
Mais moi, je suis différente. C'est parfois, enfin, très souvent, difficile d'expliquer pourquoi je suis si différente. Mais en quoi suis-je différente au juste ? 

  • Premièrement, je suis franche. Contrairement à une bonne partie d'hypocrites qui peuplent le monde, moi, je n'ai pas peur de dire haut et fort ce que je pense. Evidemment, être franc, ce n'est pas toujours une bonne chose. Bien au contraire, cela m'a joué des tours au fil des années. J'ai appris avec le temps à fermer ma gueule, enfin, je continue à apprendre, parce que je ne suis toujours pas une experte dans ce domaine. Mais j'ai beaucoup de mal à faire semblant pour pouvoir m'intégrer. 


  • Ensuite, chose qui me caractérise, je n'aime pas vraiment sortir. Je veux dire, le soir, les boîtes de nuit, les bars, tout ça, ce n'est pas pour moi. Sauf que voyez vous, ce n'est pas normal pour une jeune femme de 20 ans de ne pas sortir. Tout de suite, les gens se demandent quel est mon problème. Pourquoi suis-je aussi coincée. Sauf que ça n'a rien avoir avec tout ça. Je n'aime pas sortir, point. Je fais des exceptions lorsque ce sont mes amis qui fêtent leurs anniversaires mais mis à part ça, je préfère laaaaaargement être dans mon lit, devant une série ou avec un bouquin. Je suis comme ça, c'est tout. Les gens vous stigmatisent très vite, si vous ne rentrez pas dans des cases, on vous rejette. Je connais ça, je le vis au quotidien. Mais pourquoi se forcer pour être comme tout le monde ? 

  • Je suis solitaire. Encore une fois, c'est un motif de bizarrie pour vous. La nana, toute seule avec ses bouquins et ses écouteurs, c'est une cassos pas vrai ? Non, absolument pas. je préfère la compagnie de mes bouquins à celle des jeunes de mon âge. Pour la simple et bonne raison qu'ils ne m'intéressent pas. Nous n'avons pas les mêmes préoccupations. La plupart (ceci n'est pas une généralité heureusement) parlent de soirée, d'alcool et tout le tralala. Je m'entend tellement mieux avec de vrais adultes, je vous jure, toutes les mères de famille, mes collègues et les mamies de mon quartier m'adorent. Mes préoccupations sont mes ambitions étudiantes, mes projets de vies, mon job étudiant. Puis, j'ai ce besoin d'être seule, de me retrouver avec mes pensées, dans mon petit monde. Je ne me considère pas pour autant comme quelqu'un de timide, au contraire même, j'ai des facilités à aller vers les gens. Mais c'est seulement quand je l'ai décidé.

  • Je suis trop mature pour mon âge. J'ai une vision très "adulte" du monde, du fait que la vie nous oblige parfois à grandir plus vite que prévue. Je travaille depuis que j'ai l'âge de douze ans, j'ai une famille qui me parle comme à une adulte depuis que je suis gamine et certains moments de ma vie m'ont parfois forcer à adopter cette maturité. Maturité que ne possède pas tous les jeunes de 20 ans. J'ai beaucoup de mal a établir des liens avec les gens, de vrais liens, j'ai d'ailleurs très peu d'amis. Je ne suis pas péteuse pour autant, je ne me sens en aucun cas supérieur à qui que ce soit, je n'aurais jamais la prétention de prétendre le contraire.

  • J'ai un blog. Et pour ça aussi, je ne suis pas normal, je suis carrément une pauvre fille ahah. Malgré que j'adore mon petit blog, j'ai tout de même quelques répercussions négatives. Comme les moqueries des gens autour de moi. C'est vrai que c'est toujours difficile à digérer d'entendre les gens se moquer de votre passion, de votre "travaille" dans votre dos, d'apprendre qu'ils s'amusent à échanger les liens de mes articles ou de les voir scruter mes photos dans l'espoir d'y trouver des défauts à juger. C'est même plutôt blessant en fait. Parce que je ne comprend pas pourquoi les gens sont forcés d'être si méchant. Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle en fait. Je n'ai définitivement pas le même humour que tout le monde. J'estime que je ne fais de mal à personne, que je n'oblige personne à le lire. Mais voir toute cette immaturité me révulse. Je ne suis pas une idiote, je sais pertinemment que j'ai choisi de m'exposer et que je dois apprendre à accepter toute cette méchanceté gratuite. Mais c'est dommage, vraiment. Puis, les gens ne se rendent pas compte de l'impacte qu'une simple moquerie peut avoir sur quelqu'un. Encore une preuve d'immaturité pas vrai ?


Il est facile de juger quelqu'un sur ce qu'il vous permet de voir. Vous ne pouvez jamais savoir ce qu'une personne ressent au fond d'elle quand vous la voyez là, sous vous yeux. Vous ne pouvez pas savoir que cette personne peut être fragile, triste ou qu'elle manque cruellement de confiance en elle. Il est facile de la ranger dans une case, de l'exclure lorsque celle-ci ne suis pas le mouvement comme il faudrait. Mais soyez sûr d'une chose, être comme tout le monde, sans relief, est loin d'être aussi satisfaisant que l'on imagine. 
Vous pouvez dire autant de fois que ça vous chantera que je suis bizarre, différente, je me sens bien telle que je suis. Je suis fière de la jeune femme que je suis devenue. Je suis quelqu'un de bien, quelqu'un de sensible, de passionné,  Ambitieuse, rêveuse, bosseuse, courageuse. Et même si parfois le regard des autres, les jugements et les chuchotements sont difficiles à encaisser, je n'oublierais jamais qui je suis et d'où je viens.

N'ayez pas peur d'être différent, d'être bizarre, faites-en une force. Assumez qui vous êtes. Ne laissez pas les gens piétiner votre personnalité. 

"On prend des boites on y range les gens qu'au fond jamais jamais l'on ne comprend. Comme l'Homme est fait de mille boites, ces boites que l'on prend ne sont jamais assez grandes" - Vianney





SHARE:

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Blogger templates by pipdig